Archives de catégorie : Blogue

Question : Bonjour Quelle est la meilleure solution pour isoler un sous plancher de solarium non isolé ? J’ai 2.5 pieds de vide sous mon plancher de solarium. J’ai une partie d’armoire de cuisine au dessus d’un solarium non chauffé, et ç’est vide sous le plancher de solarium 2 1/2 pieds, donc froids en hiver. J’aurais besoin d’isoler sous ce plancher et une partie du mur attenant a cette armoire de cuisine, Est-ce en uréthane giclé qu’il faut que j’isole ? Quelle est la préparation a faire avant d’isoler ?

Effectivement le polyuréthane  est le produit tout indiqué pour ce type d’application. C’est l’isolant qui vous donnera le meilleur facteur R au pouce soit R-6. De plus vous n’avez aucune préparation à faire et vous pouvez gicler directement sur le contreplaqué du plancher. Par contre l’épaisseur idéale pour cette application serait de 5 pouces d’épais minimum pour que ce soit efficace (voir dessin en pièce jointe). Il manque quelques détails dans votre courriel afin de bien répondre à vos questions.  Nous vous invitons à nous recontacter afin que nous puissions être en mesure de vous aider au mieux de nos connaissances.

En hiver, à la base du mur et du sol, le long des murs extérieurs exposés aux vents au 3ème étage de notre bâtiment (il n’ya que des duplex de chaque côté du bâtiment), l’air froid se fait sentir. L’isolation est une mousse de polyuréthane et nous aimerions savoir (d’après les photos, si vous pouvez savoir si l’isolation a été effectuée correctement): – Nous avons mesuré les températures et parfois elles ont atteint 6 à 8 degrés Celsius. Nous avons également placé un kleenex dans ces zones, et nous pouvons facilement voir le kleenex bouger comme un drapeau dans l’air. – Est-il normal d’avoir les espaces vides à l’intérieur du mur isolé, comme le montrent les flèches? – Nous pensons que l’écart entre le mur intérieur et l’isolation peut être nécessaire mais nous ne sommes pas certains. – Est-ce normal? – Le calfeutrage (de l’intérieur de l’appartement) et à la base du mur corrigera-t-il le problème? ou – Le travail doit-il être effectué derrière le mur du gyproc pour corriger les écarts dans l’isolant et jusqu’à la base du plancher, là où il n’existe actuellement aucune isolation? S’il y a du travail correctif à effectuer, nous voulons nous assurer que cela se fait correctement avant de procéder. Nous espérons que vous pourrez fournir des informations et des conseils sur ces images. Nous vous serions très reconnaissants d’avoir votre opinion professionnelle et de savoir comment procéder.

Bonjour

Cette situation est difficile à solutionner via courriel Le mieux serait de faire faire une évaluation énergétique avec Reno-Climat, coût de $ 150.00.

Il n’y a aucune obligation d’exécuter les travaux

 

Un test d’infiltrométrie (vérification des fuites d’air) sera fait et le technicien va émettre les recommandations dans un rapport.

 

http://www.transitionenergetique.gouv.qc.ca/mon-habitation/renoclimat/procedure-a-suivre/comment-obtenir-un-rendez-vous/#.W46-ZehKhPY

Question : Nous avons posé sur un conduit extérieur sur un toit une membrane alumaguard sur le dessus et côté et EN DESSOUS un alumaguard lite tel que demandé. Ensuite nous avons posé une chemise d’aluminium bosselé sur le dessus et côtés, mais pas le dessous du conduit. Ma question est: doit-on poser une tôle aluminium en dessous du conduit aussi ou si on peut le laisser tel quel sans nuire à l’efficacité.

En principe, avec l’alumaguard bien installé sur le dessus et les côtés et l’Alumaguard Lite en dessous, la chemise d’aluminium est superflue, c’est comme une ceinture et des bretelles. Donc il n’est pas nécessaire d’en installer en dessous, mais  le devis n’indique pas de détails tels que côté et dessus pour l’aluminium. L’ingénieur pourrait exiger l’aluminium en dessous, même si cela ne changera rien à l’étanchéité du système.

j’ai un entrepreneur qui isole mon plafond intérieur chez moi. Présentement, j’ai une isolation avec de la laine fibre de verre, et par dessus, mon entrepreneur m’a suggéré d’installer une membrane a bulle réfléchissante (l’envers est blanc). l’entrepreneur a installé le côté blanc vers l’intérieur. je croyais que le côté réfléchissant doit être a l’intérieur, mais il dit qu’il a toujours installé le coté blanc vers l’intérieur. Quel est la bonne façon d’installer (blanc face a l’intérieur ou vers la laine?) merci beaucoup!

Bonjour
Le côté blanc sur la laine et l’aluminium du côté apparent.
Ci-joint copie d’installation du fabricant.
Salutation.

Bonjour, je suis enseignant au Cegep de Trois-Rivières et je dois donner un cours traitant de la plomberie et de la ventilation. J’aurais besoins d’information au sujet du calorifugeage des tuyaux de plomberie, des conduits de ventilation et équipements de ventilation. Quelles sont les normes à respecter au sujet du calorifigeage? Épaisseur d’isolant? Longueur de tuyau ou de conduits à isoler? Quel finition appliquer sur l’isolant? Quel type d’isolant utiliser? Avez-vous un tableau simple et clair expliquant selon tel type de tuyaux (acier, pex, cuivre…) ou conduit on doit isoler avec tel type d’isolant, selon telle épaisseur, sur telle longueur… Connaissez-vous les dégagements à respecter entre une ouverture pratiquée dans un mur et l’isolant?

À ce moment pour vous répondre convenablement à votre question, nous aurions besoins d’une copie d’un devis sur lequel on y retrouve des plans en  ventilation et plomberie afin de vous identifier les types d’ isolants et épaisseur à installer pour chacune des spécialités.

Question : Bonjour, la présente question est pour un bâtiment grande hauteur de 12 étage abritant des condos et s’applique au réseau de drainage pluvial. Si la tuyauterie de drainage est en amiante-ciment, seule la partie horizontale (à partir du drain de toit) est isolée. Si la tuyauterie de drainage est en fonte, toute la tuyauterie de drainage pluviale est isolée. Si la tuyauterie est en plastique de IPEX, XFR, Est-ce que toute la tuyauterie devrait être isolée ou seulement la portion horizontale à partir du renvoi de toiture est adéquate pour éviter que la tuyauterie ne condense.

On  recommande d’ isoler tous les drains pluvial du dernier étage jusqu’au plancher du rez-de-chaussée avec une isolation de type flexible 1 1/2 avec pare/ vapeur pcq.  Basé sur des expériences antérieures en chantier, considérant les changements de températures fréquents et le facteur pluie en hiver, le pluvial xfr condense quand même.

 

Si d’autres renseignements vous semblent nécessaires, n’hésitez pas à me contacter.

Question : Bonjour, la présente question est pour un bâtiment grande hauteur de 12 étage abritant des condos et s’applique au réseau de drainage pluvial. Si la tuyauterie de drainage est en amiante-ciment, seule la partie horizontale (à partir du drain de toit) est isolée. Si la tuyauterie de drainage est en fonte, toute la tuyauterie de drainage pluviale est isolée. Si la tuyauterie est en plastique de IPEX, XFR, Est-ce que toute la tuyauterie devrait être isolée ou seulement la portion horizontale à partir du renvoi de toiture est adéquate pour éviter que la tuyauterie ne condense. Merci.

  • Je vous recommande d’isoler tous les drains pluviaux du dernier étage jusqu’au plancher du rez-de-chaussée avec un isolant de type flexible 1 1/2 avec pare vapeur notamment avec les températures qui changent et souvent de la pluie en hiver, expériences  déjà vécus sur un de mes chantiers.  Le pluvial xfr condense tout de même.

• J’ai deux questions majeures à vous poser concernant les joints rigides et supports sur aérocar (voir les devis joints en pdf).

  • Il est vrai que le Guide des bonnes pratiques de l’ACIT n’est pas clair au sujet de l’isolant haute résistance à la compression sous les supports.
  • Il en revient à l’ingénieur de spécifier que type d’isolant doit être installer entre le conduit et le support, car un ‘’isolant haute résistance à la compression’’ laisse place à interprétation.
  • En contrepartie, l’ACIT devrait mettre à jour le Guide pour clarifier ce type d’application courante.
  • En résumé, il est difficile d’énoncer une règle de l’art clair à ce sujet. Il faut être conscient que le Guide est un complément au devis de l’ingénieur.
  • Dans le cas des joints surélevés, le Guide  est plus clair , mais ne stipule pas que l’épaisseur doit être le même que sur le conduit. Toute fois ont peux facilement l’interpréter ainsi a même titre que nous devons avoir la même épaisseur d’isolant sur une bride de tuyauterie. L’autre point qui manque de clarification est la largeur du chevauchement. Il en revient encore une fois à l’ingénieur d’être clair dans son devis. Dans le cas de ‘’ zone grise, ‘’ l’idéal est de présenter une solution de qualité en tenant compte des principes du Guide  et du devis de l’ingénieur.
  • Je sais que cette réponse ne règle pas la question à 100% , mais c’est la réalité actuelle de devoir respecter le devis des ingénieurs qui est parfois incomplets et d’utiliser le Guide  qui en mentionné dans les clauses générales du nos devis

Dans le cadre d’un projet commercial, le professionnel demande d’avoir des surépaisseurs d’isolation au-dessus des joints des conduits et des fers angles équivalents à l’épaisseur de l’isolation. Donc, dans le cas présent, il demande une surépaisseur de 2po au-dessus de chaque joint et chaque fer angle. L’apparence visuelle est discutable, mais il mentionne que ceci va éviter d’avoir une condensation aux joints à long terme (traces brunâtres). Il demande d’appliquer cette méthode pour les conduits de la salle mécanique, car l’air n’est pas traité (taux d’humidité et température variable). Toujours selon le professionnel, cette pratique serait assez répandue et il aurait déjà travaillé sur des projets avec des surépaisseurs aux joints (dont un dans le grand nord, mais avec une isolation de 4po). D’un autre côté, mon sous-traitant affirme que ce n’est pas dans les règles de l’art d’appliquer une surépaisseur de 2po et que simplement de couper l’isolation et d’insérer les joints/fers angles est suffisant. Ceci donne une surépaisseur d’environ 1/2po (et plus). Les documents de l’ACIT ne sont pas clairs. Dans le document en français, il n’y a pas de mention pour l’épaisseur à avoir au-dessus d’un joint. Il y a simplement une mention de recouvrir le joint. Par contre, le document en anglais mentionne que l’épaisseur au-dessus du joint doit être la même que celle du conduit. J’aimerais avoir votre opinion et/ou une norme claire pouvant trancher la décision. Si mon sous-traitant a raison, je veux pouvoir transmettre la bonne information aux professionnels et vice-versa.

D

Dans le cas des joints surélevés , le Guide des bonnes pratiques de l’ACIT est plus clair , mais ne stipule pas que l’épaisseur doit être le même que sur le conduit. Comme vous l’avez mentionné , la version anglaise indique clairement que l’épaisseur doit être la même que sur le conduit.Toute fois ont peux facilement l’interpréter ainsi a même titre que nous devons avoir la même épaisseur d’isolant sur une bride de tuyauterie. L’autre point qui manque de clarification est la largeur du chevauchement. Il en revient encore une fois à l’ingénieur d’être clair dans son devis. Dans le cas de ‘’ zone grise, ‘’ l’idéal est de présenter une solution de qualité en tenant compte des principes du quine des bonnes pratiques et du devis de l’ingénieur.

Je sais que cette réponse ne règle pas la question a 100% , mais c’est la réalité actuelle de devoir respecter le devis des ingénieurs qui est parfois incomplets et d’utiliser le Guide qui en mentionné dans les générales du nos devis et que celui-ci a aussi des manques.

Comment bien isoler 2 murs extérieurs de béton dans un garage attaché à la maison? Je n’ai pas assez d’espace pour mettre des murs de 2×3 avec du gypse à cause de la porte de garage. Puis-je mettre un styromousse avec un pare-vapeur et laisser le tout à découvert? Merci

Il serait préférable de prévoir une finition des murs et de faire une boite au pourtour de la porte de garage.

 

Ainsi l’isolant serait protégé des impacts, de l’eau et humidité.

 

Tous les isolants plastiques doivent être protégés du côté intérieur pour la propagation de la flame, un gypse ½ » régulier est conforme ou un contreplaqué aussi.

 

Les isolants de fibre doivent être protégés de l’eau et des impacts mécaniques.

Idéalement votre isolant doit être en contact direct avec le mur de béton et n’avoir aucun joint.

 

Laissé le mur sur le polyéthylène n’est pas un assemblage durable.

Vous pourriez gicler au polyuréthane directement sur le mur et mettre une barrière thermique giclée pour le recouvrir et être conforme au Code de construction.