ON NE FAIT PAS N’IMPORTE QUOI, N’IMPORTE COMMENT DANS L’INDUSTRIE DE L’ISOLATION!

Lois et règlements de l’industrie de l’isolation

Depuis 1968, au Québec, les relations du travail dans l’industrie de la construction sont régies par une loi particulière, la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction, communément appelée Loi R-20.

Consultez l’AIQ pour les précisions et détails quant aux modalités applicables et aux exceptions. Nous sommes des experts en ce domaine!

Métiers concernés par l’isolation

On ne fait pas ce que l’on veut sur un chantier de construction et l’appellation « homme à tout faire » est proscrite car l’industrie est régie par le Règlement sur la formation professionnelle de la main d’œuvre de l’industrie de la construction (Loi R-20, règlement 8). Les travaux de construction y sont subdivisés en tâches spécifiques formant ainsi les métiers et occupations applicables à travers le Québec. Consultez les extraits de la brochure CCQ « Carrière construction 2018-2019 » ici mentionnés.

Travaux d’isolation mécanique du bâtiment :

Travaux d’isolation de l’enveloppe du bâtiment :

Actuellement, la formation spécifique à l’isolation de l’enveloppe du bâtiment n’est pas complète (4 modules sont manquants). L’AIQ est à pied d’œuvre dans ce dossier afin de le faire évoluer.

Informations utiles pour commencer votre carrière

Toute personne désirant œuvrer sur un chantier de construction doit OBLIGATOIREMENT avoir sa certification de l’ASP Construction : Santé et sécurité générale sur les chantiers de construction (SSGCC).

Différentes formations complémentaires en santé et sécurité sur les chantiers peuvent aussi être requises dans certaines situations par exemple :

Préalables scolaires obligatoires :

Pour être admis dans l’industrie de la construction, il est essentiel d’avoir la reconnaissance des acquis de niveau secondaire 3 ou 4. Si vous n’avez pas votre diplôme de secondaire 5, demandez votre reconnaissance à un centre de formation professionnelle.

Formation professionnelle en isolation

La meilleure façon d’apprendre les spécialités de l’isolation est à partir des formations offertes dans les différents centres de formation professionnelle au Québec (Voir tous les programmes et centres de formation https://www.srafp.com/ ).

Formation offerte à l’École des métiers de la construction de Montréal – Calorifugeage (PDF) tant à Montréal qu’à Québec.

Certificat de compétence

Une fois la formation complétée (DEP – diplôme d’études professionnel délivré), il est possible de demander un certificat de compétence (permis de travailleur) à titre d’apprenti ou d’occupation selon le programme choisi. Voici les modalités : https://www.ccq.org/fr-CA/E_CertificatsCompetence

Lorsqu’il y a ouverture des bassins (portes ouvertes à l’industrie) ou lorsque le bassin est à 30 % et moins (mesure pour les femmes), il est également possible de demander un certificat de compétence apprenti ou occupation, à condition que l’employeur garant du travailleur lui réserve sa place à la CCQ.

Voici la procédure : https://www.ccq.org/fr-CA/H_AccederIndustrie/H03_Bassins/H03_1_Etat/H03_4_Procedure

Obligation de formation

L’obligation de formation concerne d’une part, les titulaires non diplômés d’un certificat de compétence apprenti (CCA) et d’autre part, les titulaires d’un certificat de compétence occupation (CCO) entrés par bassin de main-d’œuvre après le 1er juillet 2005.  Cette mesure est fondée sur l’article 7 du Règlement sur la délivrance des certificats de compétence (Loi R-20, chap. r.5) et vise à accroître les compétences des salariés apprentis ou des titres occupationnels non diplômés soumis à l’obligation de formation. Il est de la responsabilité du salarié de choisir des activités de formation dont l’horaire et le centre de formation conviennent à sa situation et respectent sa période de formation.