• J’ai deux questions majeures à vous poser concernant les joints rigides et supports sur aérocar (voir les devis joints en pdf).

  • Il est vrai que le Guide des bonnes pratiques de l’ACIT n’est pas clair au sujet de l’isolant haute résistance à la compression sous les supports.
  • Il en revient à l’ingénieur de spécifier que type d’isolant doit être installer entre le conduit et le support, car un ‘’isolant haute résistance à la compression’’ laisse place à interprétation.
  • En contrepartie, l’ACIT devrait mettre à jour le Guide pour clarifier ce type d’application courante.
  • En résumé, il est difficile d’énoncer une règle de l’art clair à ce sujet. Il faut être conscient que le Guide est un complément au devis de l’ingénieur.
  • Dans le cas des joints surélevés, le Guide  est plus clair , mais ne stipule pas que l’épaisseur doit être le même que sur le conduit. Toute fois ont peux facilement l’interpréter ainsi a même titre que nous devons avoir la même épaisseur d’isolant sur une bride de tuyauterie. L’autre point qui manque de clarification est la largeur du chevauchement. Il en revient encore une fois à l’ingénieur d’être clair dans son devis. Dans le cas de ‘’ zone grise, ‘’ l’idéal est de présenter une solution de qualité en tenant compte des principes du Guide  et du devis de l’ingénieur.
  • Je sais que cette réponse ne règle pas la question à 100% , mais c’est la réalité actuelle de devoir respecter le devis des ingénieurs qui est parfois incomplets et d’utiliser le Guide  qui en mentionné dans les clauses générales du nos devis